MLM - Les matrices

Explications sur le principe des matrices dans les MLM.

Beaucoups de systèmes de redevances, versées par des MLM (voir l’article “MLM - Présentation“), se basent sur des paliers d’inscription (tout du moins au début). Il s’agit du système dit de matrice (matrix en anglais).

Comment cela se presente-t-il ?

Il s’agit d’un système en pyramide ou le nombre de places dans chaque ligne augmente de manière exponentielle.

Ainsi une matrice dite 3×9 consiste en une pyramide de 9 lignes ou à chaque niveau le nombre de places est le triple du nombre du niveau précédent. Cela donne :

Ligne Nombre
de places
Nombre total
de places

Comment se calcule le niveau de rémunération ?

Votre niveau de rémunération se calcul grâce à la formule suivante :

Niveau rémunération = Nombre de lignes remplies - Numéro de votre ligne

Ainsi si vous êtes en ligne 4 et que la ligne 6 est remplie (7 en cours), vous êtes au niveau 2 de rémunération. Par contre, dans cet exemple, si vous êtes sur la ligne 7, votre niveau de rémunération est à 0.

Où est le piège ?

Le problème du système à matrice est la saturation. Plus les inscriptions avancent plus il en faut pour remplir les lignes et cela de manière exponentielle.

Ainsi pour les inscrits de la ligne 9, il faudrait, en plus de remplir leur ligne, trouver plus 59 000 inscrits pour remplir une ligne 10 et ainsi accéder au premier niveau de rémunération…

De plus le système ne marche que si de nouveaux inscrits arrivent en permanence pour faire évoluer les niveaux de rémunération.

Quelles sont les solutions ?

Pour faire gagner tout le monde, il existe des système dites de matrice “inversée”, “regénérée” ou “flip” qui consiste à faire changer les inscrits de rang de manière aléatoire. A moins d’avoir de la chance, vous ne pouvez être au final gagnant. Ce genre de système ne peux marcher sans apport d’argent extérieur. On ne peux pas distribuer de l’argent que l’on n’a pas…

Pour éviter la saturation, beaucoups de MLM, au cours de leur évolution, abandonnent les rémunération par matrice pour passer à une rémunération à l’ancienneté. L’apport d’argent frais est alors assuré par des services annexes (vente de produits, investissements, etc..) lancés grâce aux fonds récoltés au début.